Questions fréquentes

Table des matières

Où en est ce projet ?

En attente de plus de membres actifs avant d’ouvrir nos premiers accès à Internet.

Un nombre supérieur d’adhérents est nécessaire afin de proposer un minimum de qualité. Apinnet est inutile si ses actions et ses infrastructures sont connues et possédées uniquement par un petit groupe d’adhérents !

Néanmoins cette information est peut-être dépassée. Le plus simple pour être informé des avancées d’Apinnet et de s’inscrire sur nos listes de discussion.

Donc le projet débute … Quel intérêt de le rejoindre ?

Premièrement, cela servira à apporter un soutien moral et financier à l’association. Cela permet également de donner du poids à Apinnet dans tout débat/négociation/interaction avec d’autres acteurs.

Deuxièmement, si vous êtes passionné de technique, cela vous permettra de rencontrer d’autres passionnés et de participer à la mise en marche et à la maintenance technique d’un fournisseur d’accès à Internet concret. Cela vous permettra d’utiliser des technologies qui sont spécifiques à cet aspect du réseau. De plus, il y a toujours plus de travail au début d’une aventure qu’à la fin. Si vous n’êtes pas intéressé par la technique vous pourrez toujours gagner en compétences dans d’autres domaines (juridique, humain).

Troisièmement, plus un projet compte de membres actifs, plus il avance vite.

Comment participer ?

Participer à l’association peut prendre plusieurs formes :

  • Adhérer à l’association afin de nous offrir un soutien moral et financier ;
  • Participer activement à la vie de l’association sur les plans qui vous intéresse : technique (mise en place et maintenance du réseau), administratif, … ;
  • Nous contacter, pour discuter, nous faire des propositions, formuler des remarques ou des critiques ;
  • Parler de l’association autour de vous et propager la bonne parole en défendant un Internet libre, neutre et acentré. C’est essentiel.

Les offres ADSL seront-elles à 29,99€ par mois ?

Non.

L’hébergement des machines et le transit des informations sur les réseaux ont un prix. Si les principaux fournisseurs d’accès à Internet commerciaux sont capables de compenser les utilisations abusives du réseau de certains clients par celles d’autres clients moins consommateurs, ce n’est pas le cas d’Apinnet avec ses adhérents. Il en est de même pour les frais de mise en service de la ligne.

Ainsi, Apinnet sera plus cher que les principaux fournisseurs d’accès à Internet. Adhérer à Apinnet est, avant tout, un geste citoyen et militant, et il est important de comprendre pourquoi. Ce n’est qu’à cette condition qu’on peut accepter de payer plus pour moins de services, et de militer pour que les fournisseurs alternatifs ne souffrent plus de ce handicap.

Apinnet ne prendra qu’une marge infime sur chaque service pour consolider un fond de roulement permettant le financement des infrastructures et des services. Les prix seront justifiés uniquement par les coûts des acteurs dont nous sommes obligés de dépendre.

Néanmoins, les tarifs seront transparents. Par exemple : les frais de construction de ligne ne seront pas masqués dans de l’amortissement et les frais de résiliation (qui n’ont aucun sens technique, seulement comptable), sont facturés à la l’ouverture de la ligne, une bonne fois pour toutes. De plus, nous ne revendrons pas la liste de nos adhérents à des partenaires.

Qu’en est-il de la TV et du téléphone illimité ?

Apinnet ne prévoit pas de proposer d’offre TV ou téléphonie qui ne sont pas le cœur de métier d’un fournisseur d’accès à Internet.

Toutefois, des offres de VoIP comme celles de OVH à 1.18 € TTC/mois permettent d’avoir une ligne fixe, avec appels illimités vers plusieurs pays dans le monde. Mieux qu’une offre de téléphonie intégrée à une box car le numéro est nomade et vous permet donc de profiter de ces avantages, quelle que soit votre localisation dans le monde.

Pour ce qui est de la télévision, nous vous encourageons à vérifier si les chaînes que vous avez l’habitude de regarder ne font pas déjà partie du bouquet TNT.

Quel sera la fiabilité de l’accès à Internet et des services proposés ?

Comme les gros FAI commerciaux et leur offre destinée aux particuliers, Apinnet n’offre presque aucune garantie. Apinnet est une association de bénévoles. Quand quelque chose tombe en panne, on essayera de le réparer en faisant de notre mieux, en un minimum de temps, c’est tout.

Certes, Apinnet n’a pas un support technique délocalisé à l’efficacité parfois douteuse mais l’association fédère une communauté d’utilisateurs qui partagent les mêmes idées et qui est prête à s’entraider.

Lorsque vous appelez le support technique d’un des principaux FAI, vous tombez sur quelqu’un qui ne vous connaît pas, qui ne connaît pas les particularités de votre installation, et qui parfois ne connaît d’ailleurs rien du tout. En étant une association à taille humaine, nous pouvons nous permettre de régler des problèmes au cas par cas et avec un réel intérêt personnel. Par exemple, si vous rencontrez un problème avec votre accès, il y a fort à parier qu’un membre qui habite à proximité se fera un plaisir de se déplacer pour vous filer un coup de main.

Quel sera le débit de l’accès à Internet ?

Dans un premier temps, Apinnet envisage de fournir des accès à Internet sur ADSL. Sur cette technologie, le débit est lié aux caractéristiques de la ligne (longueur, atténuation, …). Cela signifie, qu’Apinnet ne vous proposera pas plus de débit qu’un FAI commercial. Le débit sera jusqu’à 20 mégas en fonction de la qualité de la ligne.

Apinnet s’intéresse aussi à la fibre optique déployée aux alentours d’Angoulême mais il est encore trop tôt pour annoncer quoi que ce soit, y compris un débit réaliste.

Cool ! HADOPI ne viendra pas me chercher ici !

Apinnet n’étant pas une association de malfaiteurs, nous respectons et respecterons la législation française. Toutefois, nous n’accepterons que les requêtes judiciaires, qui passent par les procédures telles qu’elles sont définies dans la loi, sans aucune sorte de compromis possible. Ce strict respect des règles est rarement une politique suivie par les gros opérateurs, qui auraient plutôt tendance à livrer des informations suite à un simple coup de téléphone des autorités.

Quelles que soit les obligations légales auxquelles nous sommes soumis en tant que fournisseur d’accès à Internet, nous ne pouvons garantir à terme qu’une totale transparence vis-à-vis des adhérents ainsi qu’une mise au vote de toutes les décisions. Si ces obligations posent un problème vis-à-vis de l’éthique ou de la neutralité ou des libertés du Net, nous ferons notre possible pour les combattre, à vos côtés et au côté des autres entités militantes.

Mais pour répondre à la question initiale, télécharger illégalement ou commettre tout acte interdit par la loi est tout aussi risqué chez Apinnet que chez les autres fournisseurs d’accès à Internet. Pas plus, pas moins, pareil.

Pourquoi une association ?

La forme associative permet de garantir une gestion démocratique et saine, accompagnée d’une forte transparence sur les activités et sur les comptes de l’association.

De plus, nous n’avons aucun objectif de rentabilité.

Rappelons que la fourniture d’accès à Internet a commencé, en France, au début des années 90, avec une multitude d’acteurs associatifs, les acteurs des télécoms/Minitel ne croyant pas, à l’époque, au succès d’Internet et ne proposant donc aucune offre.

La forme associative permet également de reconsidérer la place de chacun : nous sommes des adhérents, pas des clients.

Concurrencez-vous les fournisseurs d’accès à Internet commerciaux ?

Nous ne souhaitons pas « concurrencer » les fournisseurs d’accès à Internet existants, nous souhaitons offrir un service différent, un service qu’ils ne proposent pas. Un service libre et indépendant : une garantie indispensable à notre époque.

Qu’est ce qui rend Apinnet différent ?

Une philosophie et la volonté de préserver un Internet démocratique tel qu’il a été conçu et tel qu’il doit rester.

 

 
Cette page est fortement inspirée de celles d’Aquilenet, d’Ilico et de LDN, autres fournisseurs d’accès à Internet associatifs français.


Commentaires clos.